A l’approche des grandes compétition sportives de 2024, la Caisse Nationale du Gendarme (CNG) et la Banque Française Mutualiste (BFM) signent un partenariat-clé avec quatre athlètes et champions paralympiques issus des rangs de la Gendarmerie Nationale.

Menant régulièrement des actions conjointes pour soutenir tous les gendarmes et leurs familles, la CNG et la Banque Française Mutualiste s’engagent également auprès des blessés et des personnes en situation de handicap par la promotion du sport et des valeurs qui s’y rattachent.

Cette année, la CNG et la BFM ont souhaité mener plus loin leur engagement en soutenant financièrement quatre athlètes handisports de haut niveau identifiés par la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale.

Ce partenariat empreint de valeurs solidaires communes permettra à ces athlètes de préparer efficacement les échéances de 2024 et d’acquérir les équipements nécessaires à la pratique de leur discipline.

« Le sport est un levier majeur de résilience et de reconstruction pour nos gendarmes blessés ou en situation de handicap. La proposition de la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale de soutenir ces quatre athlètes paralympiques était l’opportunité de sensibiliser et d’inciter à la pratique sportive ».

Patrick Peyramaure, président de la Caisse Nationale du Gendarme

Gaëlle EDON (para-tir)

Ancienne réserviste de la gendarmerie et secouriste en montagne, Gaëlle Edon es victime en 2012 d’un accident lui occasionnant une hémorragie cérébrale.

Hémiplégique à l’âge de 24 ans, cet événement dramatique ne l’empêche pas de s’accomplir sportivement : découvrant le tir sportif en 2017, Gaëlle Edon rejoint l’équipe de France et remporte à plusieurs reprises le titre de championne de France de tir au pistolet (10, 25 et 50 mètres), et participe avec succès aux championnats d’Europe et du Monde.

Signant un contrat de Sportive de haut niveau de la Défense-gendarmerie (SHND-G), Gaëlle Edon vise désormais les jeux paralympiques de Paris 2024.

MARGOT BOULET (para-aviron)

Rejoignant les rangs de la gendarmerie nationale en 2012 comme sous-officier, Margot Boulet sert au sein de la garde républicaine avant de passer avec brio les tests d’entrée au GIGN.

C’est au cours d’un stage de parachutisme, que Margot Boulet se blesse, la contraignant à quitter, pour un temps, le service de la Gendarmerie nationale.

Elle se consacrera alors au sport et deviendra, en peu de temps, championne d’aviron. Ambassadrice multimédaillée de l’équipe de France de para-aviron, elle rejoint également les rangs des Sportifs de haut niveau de la Défense-gendarmerie (SHND-G).

THOMAS JAKOBS (para-badminton)

Athlète paralympique français, Thomas Jakobs se voit privé de l’usage de ses jambes suite à un accident de voiture.

S’accomplissant sportivement à travers la pratique du para-badminton, il participe aux J.O. de Tokyo, au côté de son coéquipier David Toupe. Une expérience qui l’incite à poursuivre son entrainement en vue des mondiaux, puis des Jeux olympiques de Paris 2024.

Fils de militaire, il rejoint les rangs de la gendarmerie en tant que Sportifs de haut niveau de la Défense-gendarmerie (SHND-G).

FLORIAN BOUZIANI (para-cyclisme)

Ancien pilote de moto passionné, Florian Bouziani est victime, en 2013, d’une terrible explosion : brulé à 80% de sa surface corporelle, il subira de nombreuses séquelles parmi lesquels la perte de l’usage de ses pieds.

Il se tourne alors vers le para-cyclisme qui l’aide dans sa rééducation. En quelques années, il se fait un véritable nom dans le monde du cyclisme, décroche de nombreux titres et rejoint également les rangs des Sportifs de haut niveau de la Défense-gendarmerie (SHND-G).

CONTACTEZ-NOUS !


CNG-MG

GRATUIT
VOIR