Dans la continuité de son soutien accordé à 4 sportifs paralympiques, la Caisse Nationale du Gendarme s’engage désormais auprès d’Hector DENAYER, jeune athlète handisport de haut niveau, ayant entamé un parcours prometteur en para-natation.

Officialisé le 14 février 2024 aux côtés du président Patrick PEYRAMAURE, ce partenariat se traduira par un soutien financier et un accompagnement moral. L’opportunité de confirmer l’engagement de la mutuelle sociale au profit des personnes en situation de handicap, blessés ou non, et sensibiliser à la pratique sportive à travers les valeurs de résilience, de dépassement de soi et de solidarité.


INTERVIEW

Sportif paralympique de haut-niveau, Hector DENAYER se prépare pour les prochains Jeux de Paris. Atteint d’agnésie à la main gauche, cela ne l’empêche de pas de performer dans l’eau et de décrocher de multiples récompenses. Accompagné de son père Jason DENAYER, gendarme adhérent de la Caisse Nationale du Gendarme (CNG), il nous raconte son parcours.

CNG : Bonjour Hector, peux-tu nous parler un peu de toi ?

HECTOR DENAYER : Je m’appelle Hector Denayer, j’ai 18 ans et je suis nageur en Équipe de France Handisport, médaillé de Bronze des derniers Championnats du Monde à Manchester, en août dernier.

CNG : Une performance prometteuse ! Quels sont tes objectifs sportifs ?

HD : Pour cette année, c’est d’aller décrocher l’Or sur le 100m brasse, le 30 août prochain à Paris, à la piscine des Jeux !

CNG : Pourquoi avoir fait appel à la Caisse Nationale du Gendarme ?

HD : en tant que sportifs, on a des dépenses et des besoins qui vont au-delà de l’entraînement. J’avais donc besoin d’un accompagnement financier pour ma saison. En plus de cela, je cherchais un accompagnement moral que je retrouve totalement dans la CNG, ayant grandi dans les casernes de gendarmerie, dû au métier de mon papa qui est présent avec moi aujourd’hui.

JASON DENAYER : on peut ajouter qu’en tant qu’adhérent, la CNG nous a accompagné depuis les 14 ans d’Hector, lorsqu’il a quitté la maison pour intégrer le Centre Fédéral Handisport de Talence. Tous les ans la CNG nous a aidé à prendre en charge l’internat au CREPS (Centre de Ressources d’Expertise et de Performance Sportive). Je trouve que c’est une belle continuité de les avoir à nos côtés aujourd’hui.

CNG : Comment le soutien de la CNG t’aidera dans ta préparation ?

HD : Le soutien de la CNG va notamment me permettre de payer mon année d’internat au CREPS de Dijon : j’habite juste en face de la piscine et c’est plus simple pour mes entrainements. J’ai donc décidé de rester une année de plus à l’internat.

Cela va aussi me permettre de payer mes déplacements en compétition ou en stage pour ma préparation jusqu’aux Jeux de Paris.

CNG : As-tu également besoin de financer du matériel adapté ?

Avec mon handicap, je n’ai pas besoin de matériel spécifique lorsque je nage. En revanche, je suis actuellement en train de faire faire une prothèse pour ma préparation physique et un petit crochet de cross-fit pour ma musculation en salle, en complément des entrainements dans l’eau.

CNG : Quelle serait pour toi la valeur fondamentale du sport ?

HD : Mon maître-mot, je dirais que c’est la discipline, parce qu’en tant que sportif de haut niveau et pour atteindre les sommets du sport, il faut être discipliné. La motivation ne suffit pas toujours car elle fluctue. C’est notamment mon entraîneur, Ramzi MEKHMOUKH, qui me l’inculque au quotidien de par son exigence (rires) !

CNG : Une anecdote ?

HD : Lorsque j’avais 13 ans, j’ai rencontré Koen van Landeghem, ancien entraineur de l’Equipe de France, lors d’un stage régional. Lors de cette rencontre, il m’a notamment dit que j’avais des qualités aquatiques. Il m’a alors demandé « Quel serait ton rêve si tu pouvais le réaliser ? ». Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai répondu que j’aimerais faire les Jeux de Paris. Depuis cette rencontre je me suis lancé à fond dans la natation et aujourd’hui, on est en 2024 et je me prépare pour les Jeux de Paris (rires) !

CONTACTEZ-NOUS !


CNG-MG

GRATUIT
VOIR